En-tête

Assemblée générale 2017

Avec Bernard Wicht et sa "guerre moléculaire"...

La 33e assemblée générale ordinaire de la Société jurassienne des officiers (SJO), samedi 11 mars 2017 à 15h30, Hôtel de Ville de Delémont.

Le rapport du Président, le colonel Fabien Kohler

Ces derniers mois ont été marqués par la fin des débats parlementaires consacrés au développement de l’armée. Les décisions prises récemment ouvrent une perspective positive puisque le DEVA devrait créer une armée efficace et crédible en remédiant aux défauts actuels, avec une enveloppe garantie de 20 milliards pour les quatre prochaines années. On est heureux de constater que la tentative de référendum n’a pas abouti, le quarteron d’opposants n’ayant pu récolter le nombre de signatures nécessaires.

En 2017, les défis resteront nombreux : la mise en oeuvre du développement de l’armée, le rapport sur la politique de sécurité, la défense sol-air, les travaux de préparation de l’acquisition de nouveaux avions de combat, l’acquisition de nouveaux équipements, le système de milice et l’obligation de servir.

Le système de milice constitue le pilier de notre système de sécurité. Le peuple suisse l’a d’ailleurs plébiscité en 2013 à plus de 73%. La place prise par le service civil n’est plus acceptable. Alors qu’il devrait constituer un service de remplacement uniquement pour ceux qui ne peuvent réellement pas concilier le service militaire avec leur conscience, le service civil est devenu un acquis, une alternative au service militaire qui met en péril l’alimentation de l’armée. En 2016, pas moins de 6169 hommes astreints et aptes au service militaire, un nombre record, ont été admis au service civil. Le nombre de civilistes s’élevait à 43'956 à fin 2016. S’agit-il de 43'956 cas de conscience ? Il est permis d’en douter. L’attractivité croissante du service civil met en grande difficulté l’alimentation des effectifs de l’armée, puisque le nombre nécessaire de quelques 18’000 militaires instruits par an ne peut pas être 
atteint. La classe politique doit de rapidement mettre fin à ce risque.

Les effectifs de notre société se maintiennent entre 150 et 160 membres. Nous enregistrons en particulier depuis notre dernière assemblée générale douze nouvelles adhésions, ce qui est réjouissant. En 2016, l’assemblée générale fut un succès en ce qui concerne la participation, en particulier de jeunes membres et l’ambiance à la fois formelle et conviviale.

Le major Bernard Donzé, membre du comité depuis 2008 et représentant des Franches-Montagnes, a souhaité remettre son mandat pour raisons professionnelles. Pour le remplacer, les candidatures du capitaine Dany Contreras et du premier-lieutenant Yann Furrer sont acceptées à l’unanimité.

A la fin du mois de janvier, le bat car 1 rendait son drapeau dans les jardins du château de Delémont. Cette cérémonie a été l’occasion d’un changement de commandement à la tête de ce corps de troupe. C’est maintenant le major EMG Vifian, membre de notre société, qui a pris le commandement de ce bataillon. C’est une fierté pour nous de voir qu’un bataillon est confié à un officier jurassien. Félicitations au major EMG Vifian et lui souhaite plein succès.

Publiée en collaboration avec les éditions D+P, Le Jura et le Jura bernois pendant la Première Guerre mondiale s’inscrit dans la volonté de la SJO de lancer des publications consacrées à l’histoire militaire dans une perspective régionale. Les auteurs, Bernard Roten et Hervé de Weck, ont choisi de mettre en lumière les mesures militaires dans le Jura historique mais également de montrer comment l’industrie jurassienne s’est adaptée durant cette période difficile. Le Bulletin annuel SJO, tiré à quelque 1'800 exemplaires, s’adresse à nos membres mais aussi aux personnes et entreprises dans notre canton et à l’extérieur. Sa notoriété est un fait établi qui n’est plus à démontrer. Le bulletin annuel est une carte de visite essentielle de notre société.

Les comptes 2016

Les comptes présentés par le cap Yan Lapaire mettent en évidence un excédent de recette de fr 3'042.13. Le Bulletin SJO 2016 a rapporté fr 571.70. Le fonds de publication s’élève à fr 16'829.18.

Messages du Chef de l’Armée et du président de la Société suisse des officiers

Le commandant de corps Philippe Rebord adresse aux officiers jurassiens les salutations du commandement de l'armée. Il présente les principaux enjeux et défis de la mise en oeuvre du développement de l'armée (DEVA). Le colonel EMG Stephan Holenstein, président de la Société suisse des officiers présente les prochaines réformes qui seront conduites au sein de l'association faîtière.

Vers la guerre civile moléculaire

Bernard Wicht, privat-docent à l’Université de Lausanne, spécialiste des questions stratégiques, présente une très intéressante conférence intitulée Vers la guerre civile moléculaire. La guerre connaît une mutation totale depuis la fin de la Guerre froide. Avec la mondialisation et le déclin du rôle de l’Etat moderne, les deux formes de guerre auxquelles nous étions habitués – guerre interétatique et guerre civile – ont disparu pour laisser la place à la guerre civile moléculaire. Ce concept est parfaitement adapté pour décrire la situation sécuritaire problématique que connaissent actuellement certains de nos voisins et qui sera probablement également celle de la Suisse dans un avenir plus ou moins proche.

La guerre civile moléculaire se distingue de la guerre civile classique, dont l’exemple le plus emblématique est la guerre de Sécession, par le fait qu’elle n’oppose pas simplement deux groupes, un majoritaire dominant – généralement un Etat – et un minoritaire dominé, comme c’était le cas durant la période de constitution des Etats modernes. En raison de son caractère mutant, elle conduit à se poser deux questions fondamentales. Pour l’Etat démocratique occidental, qui est l’ennemi? Comment lui faire face et ne pas se préparer à la guerre d’avant hier?

AG-2017-01

Delémont, salle du conseil de ville : l'AG 2017.

AG-2017-02

Les deux nouveaux membres du comité.

AG-2017-03

Le commandant de corps Philippe Rebord.

Ag-2017-04

Bernard Wicht explique la "guerre moléculaire".

Retour en haut

Société jurassienne des Officiers (SJO) - Rue de Deute-Dessous 1 - 2853 Courfaivre - Tél. : +41 (0)61 277 52 50 - Email : info.sjo@militariahelvetica.ch

Accueil - Actualités - Activités - Historique - Publications - Bulletins - Contact

Meedia.ch